Le Maroc - du 2 au 18 mai 2014
 
 
 
 

Parcours effectué à 14 véhicules.

Jour J : vendredi 2mai
Rendez-vous à 16h sur le port de Sète : il fait beau et on sent déjà le sable chaud

          

Samedi 3
Mer belle, grasse mat. et briefing pour mise à jour des GPS et sieste préventive


Dimanche 4
On ne sait pas à quelle heure on va débarquer après une escale à Nador : alors on tape le tarot



Débarquement à Tanger et route vers le premier bivouac au camping Miramonte


Lundi 5
On fait route vers Essaouira sous un soleil voilé et même du brouillard ; le réseau routier s’est francisé : les radars ont poussé comme des champignons ; Gerd les teste, bivouac à Ounara où Gérald  fait ses premières armes au poste de barman : dur-dur, la clientèle est exigente.

Mardi 6
Route et piste vers les Cascades d’Immouzer avec un nouvel essai-radar pour Richard (qui a oublié son permis en France!)
Le Puch fait des siennes : 1 qui bosse, 12 qui regardent


Magnifique ascension depuis la vallée d’Immouzer : des couleurs, une petite piste qui peut générer quelques appréhensions, n’est-ce-pas mesdames ?



Après  quelques difficultés pour retrouver JP, bivouac à 1800 m

Mercredi 7
et maintenant il faut redescendre



Piste étroite et des cailloux : çà peut entraîner des crevaisons : JLouis et JMi l’ont fait pour vous avant de rejoindre le village de Tamsouif puis Tamaloukt pour arriver à Taroudant

Jeudi 8
direction Tafraout ; et après les chèvres dans les arganiers, la pause café assurée par El Gringo-JLuc



et une belle cascade
on grimpe au col de Tanalt : C’est beau comme nos montagnes



Et  on retrouve la poussière, les chantiers, la chaleur avant d’atteindre Tafraout où l’on fait quelques provisions de frais et de souvenirs ou d’huile d’argan


Et au bivouac, notre St Bernard se tape une séance de méca sous le bahut à JLuc


Vendredi 9
départ pour les rochers peints : un beau petit exercice de trial



Par chance, il n’y a pas de belge parmi nous !



De belles images dans les gorges de Aït Mansour!



Puis l’oued de Tazegzaoute



Pour terminer par un bivouac à Tata : douche bienvenue, il a fait 40°


Samedi 10
départ pour Foum Zguid puis l’Erg Chegaga , mais les militaires ne sont pas d’accord :négo, cigarettes, rien à faire ; il faut contourner et sous 42°on rejoint notre premier bac à sable : que les enfants s’amusent !! même si l’on essuie quelques mini-tornades !



Et au bivouac, on a une invitée surprise : une hirondelle qui souhaite squatter la maggiolina de Gérard



Dimanche 11
direction Mhamid et Tagounite. El Gringo assure dans l’Oasis Sacrée



Pour un bivouac sur une majestueuse langue de sable qui se jette sur la montagne, il faut dégonfler pour les cents derniers mètres après que notre GéGé en ait profité pour péter un pneu


Lundi 12
Il faut bouffer de la poussière pour rallier notre nouveau bac à sable. Et Riri s’octroie les services d’un nouveau copilote : il s’échappe et pour le rejoindre, JMi fait faire un tour du tonneau de la mort à sa Caro : chaleur, il parait !



Et quelques surprises dans des dévers quasi invisibles



Mardi 13
on se refait quelques dunes



Et route sur Midelt par la vallée du Ziz après avoir croisé des fous qui font la course en 4x4 : quelle idée ! Bivouac à l’auberge de Jaffar

Mercredi 14
direction le Cirque de Jaffar c’est grandiose et  çà fait aussi de beaux croisements de pont




Beau crapahut dans la montagne avec des névés en toile de fond



Il fait 32°, les paysages sont chaque fois plus beaux au point qu’on en oublie de regarder où on pose ses pneus



Et c’est pas moi mais JMi qui ce jour-là a cassé une colonne de direction : c’est pas juste !

Jeudi 15
après un bivouac à 2200m et un peu de fraîcheur on repart sous le cagnard (44°) vers Fez à travers la forêt de cèdres et les couleurs.


 Mais où sont passés les singes ? On n’en a aperçu que quelques uns



Arrivée à Fez
Pour quelques-uns, aventure en transports en commun et /ou taxi pour tenter de voir la médina



Vendredi 16
dernière étape pour Tanger Med : de l’autoroute où il faut à nouveau surveiller les radars, les piétons et les voitures qui font demi-tour !!!


Et en arrivant vers la port, un vent à écorner les bœufs : heureusement que l’on n’a pas eu çà dans le sable. Embarquement



Et nous voilà partis pour quarante heures de bateau

Samedi 17
beaucoup récupèrent avec de copieuses siestes
d’autres en profitent pour charger les photos
la mer est belle, c’est le calme : mais c’est trop calme !


Dimanche 18
arrivée à Sète, il fait frisquet
Une série de grosses bises à toutes et à tous
Un gros merci aux GO, Richard et J-Phi
Et éclatement en attendant la revoyure

Jean Louis